Accueil > Morphine > M116

M116

44C

mercredi 21 janvier 2015, par Guillaume Vissac

Le pompier dit, impossible, pas moyen : elle
va mourir la fille. Tu dis, alors comment on
fait pour y aller ? C’est la tempête dehors.
Ça se calme. Ça s’est calmé. C’est en train,
progressivement, de se calmer. C’est presque
calme dehors. L’autre médecin est un gamin à
peine plus jeune que toi : il sort de la fac
ou quelque chose. Il te prend pour un vieux.
Tu vas attraper une pneumonie si tu sors. Tu
es trempé encore & plein d’eau à l’intérieur
de la peau. &, par dessus cette peau, couche
après couche après couche synthétique & sans
même en avoir conscience : assez de peaux en
plus pour supporter le froid. Autant de mots
sur toi qui te protègent : pantalon, bottes,
veste, manteau, t-shirt, bonnet, adrénaline,
morphine, atropine, sacoche, chemise, gants,
moufles & fourrure, pinces hémostatiques, un
stéthoscope, des allumettes, un chronomètre,
de la patience, une écharpe, 2 mitaines & un
sweat à capuche & des clopes, une sonde & un
scalpel. Des dents serrées des dents serrées
des dents si serrées qu’elles dépassent. Lui
(le pompier) te précède & traverse la neige.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M116 , version 2 (21 janvier 2015)

Le pompier dit, impossible, pas moyen : elle
va mourir la fille. Tu dis, alors comment on
fait pour y aller ? C’est la tempête dehors.
Ça se calme. Ça s’est calmé. C’est en train,
progressivement, de se calmer. C’est presque
calme dehors. L’autre médecin est un gamin à
peine plus jeune que toi : il sort de la fac
ou quelque chose. Il te prend pour un vieux.
Tu vas attraper une pneumonie si tu sors. Tu
es trempé encore & plein d’eau à l’intérieur
de la peau. &, par dessus cette peau, couche
après couche après couche synthétique & sans
même en avoir conscience : assez de peaux en
plus pour supporter le froid. Autant de mots
sur toi qui te protègent : pantalon, bottes,
veste, manteau, t-shirt, bonnet, adrénaline,
morphine, atropine, sacoche, chemise, gants,
moufles & fourrure, pinces hémostatiques, un
stéthoscope, des allumettes, un chronomètre,
de la patience, une écharpe, 2 mitaines & un
sweat à capuche & des clopes, une sonde & un
scalpel. Des dents serrées des dents serrées
des dents si serrées qu’elles dépassent. Lui
(le pompier) te précède & traverse la neige.

Cf. Récits d’un jeune médecin, « La tempête de neige » (Livre de Poche), P. 49-50 49 .



Il faut aller sur place pour secourir la fille. Tu crains la pneumonie. Tu t’habilles. Tu suis le pompier derrière la neige.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « La tempête de neige » (Livre de Poche), P. 49-50.

°