Accueil > Morphine > M117

M117

44C

jeudi 22 janvier 2015, par Guillaume Vissac

Dans le corps éparpillé de la tempête, ici &
là, la texture est farineuse. Il fait sombre
ou il fait gris ou il fait mauve. La voiture
s’allonge. Tu penses à la fille & à sa tête,
peut-être une fracture du crâne ou peut-être
une esquille enfoncée dans le cerveau ? Dans
le hurlement permanent du jour ou de la nuit
il est difficile d’entendre les mots humains
que les bouches articulent. Ce n’est pas une
voiture qui appartient à la caserne mais une
voiture prêtée pour l’occasion. Le médecin à
moitié paniqué qui t’a écrit cette lettre ne
serait pas, réellement, un urgentiste. C’est
un expert en MST, dit le pompier conduisant.
Le trajet ne dure pas une heure, comme prévu
initialement, mais 2 & demie. Tu as les yeux
ouverts. Un casque scintille sous une flamme
& la portière s’ouvre. C’est un pompier. Ils
sont plusieurs. Derrière eux : une espèce de
grand bâtiment blanc à colonnes. Nicolas 1er
ou quelque chose comme ça & ça sent le fuel.


<  -  >
{Révisions}

2 révisions

M117 , version 3 (22 janvier 2015)

Traversée de la tempête en voiture. Pensées stroboscopiques. Arrivée sur place. Odeurs de fuel.

M117 , version 2 (22 janvier 2015)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Dans le corps éparpillé de la tempête, ici &
là, la texture est farineuse. Il fait sombre
ou il fait gris ou il fait mauve. La voiture
s’allonge. Tu penses à la fille & à sa tête,
peut-être une fracture du crâne ou peut-être
une esquille enfoncée dans le cerveau ? Dans
le hurlement permanent du jour ou de la nuit
il est difficile d’entendre les mots humains
que les bouches articulent. Ce n’est pas une
voiture qui appartient à la caserne mais une
voiture prêtée pour l’occasion. Le médecin à
moitié paniqué qui t’a écrit cette lettre ne
serait pas, réellement , un urgentiste spécialiste de la chose . C’est
un expert en MST, dit le pompier conduisant.
Le trajet ne dure pas une heure, comme prévu
initialement, mais 2 & demie. Tu as les yeux
ouverts. Un casque scintille sous une flamme
& la portière s’ouvre. C’est un pompier. Ils
sont plusieurs. Derrière eux : une espèce de
grand bâtiment blanc à colonnes. Nicolas 1er
ou quelque chose comme ça & ça sent le fuel .Le jour mastique.



Traversée de la tempête en voiture. Pensées stroboscopiques. Arrivée sur place. Odeurs de fuel.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « La tempête de neige » (Livre de Poche), P. 50.

°