Accueil > Morphine > M122

M122

44C

mardi 27 janvier 2015, par Guillaume Vissac

Cette tempête est telle qu’elle est en train
de t’emporter comme une feuille. Le village,
les bâtiments, tout a disparu, tout a été bu
par la vitre gercée de la voiture. Des idées
te viennent. Par exemple, c’est une fracture
du crâne dont elle est morte. Qu’en faire de
cette illumination ? Tu es seul, les malades
sont des milliers. La voiture s’est arrêtée.
Tu te réveilles, tu dis, on est arrivés ? Le
chauffeur est nerveux, la voiture est perdue
dans un banc de blizzard. Tu crains que vous
ayez perdu la route. Le pompier sur le siège
passager dit, mais quelle route ? Cette nuit
le monde entier est une route ! On est foutu
voilà. Ça fait 4h qu’on roule dans le blanc.


<  -  >
{Révisions}

2 révisions

M122 , version 3 (27 janvier 2015)

La tempête t’emporte. Illumination sur la mort de la fille. Tu te réveilles : vous êtes perdus quelque part.

Cette tempête est telle qu’elle est en train
de t’emporter comme une feuille. Le village,
les bâtiments, tout a disparu, tout a été bu
par sur la vitre gercée givrée de la voiture. Des idées
te viennent. Par exemple, c’est une fracture
du crâne dont elle est morte. Qu’en faire de
cette illumination ? Tu es seul, les malades
sont des milliers. La voiture s’est arrêtée.
Tu te réveilles, tu dis, on est arrivés ? Le
chauffeur est nerveux, la voiture est perdue
dans un banc de blizzard. Tu crains que vous
ayez perdu la route. Le pompier sur le siège
passager dit, mais quelle route ? Cette nuit
le monde entier est une route ! On est foutu
voilà. Ça fait 4h qu’on roule dans le blanc.

M122 , version 2 (27 janvier 2015)

Cette tempête est telle qu’elle est en train
de t’emporter comme une feuille. Le village,
les bâtiments, tout a disparu, tout a été bu
sur la vitre givrée de la voiture. Des idées
te viennent. Par exemple, c’est une fracture
du crâne dont elle est morte. Qu’en faire de
cette illumination ? Tu es seul, les malades
sont des milliers. La voiture s’est arrêtée.
Tu te réveilles, tu dis, on est arrivés ? Le
chauffeur est nerveux, la voiture est perdue
dans un banc de blizzard. Tu crains que vous
ayez perdu la route. Le pompier sur le siège
passager dit, mais quelle route ? Cette nuit
le monde entier est une route ! On est foutu
voilà. Ça fait 4h qu’on roule dans le blanc.

Cf. Récits d’un jeune médecin, « La tempête de neige » (Livre de Poche), P. 54-55 54 .



La tempête t’emporte. Illumination sur la mort de la fille. Tu te réveilles : vous êtes perdus quelque part.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « La tempête de neige » (Livre de Poche), P. 54-55.

°