Accueil > Morphine > M130

M130

44C

mercredi 4 février 2015, par Guillaume Vissac

Bientôt, la moelle de la nuit va commencer à
se détacher du ciel. La nuit phosphorescente
va s’armer de copeaux lactés, les copeaux de
neige vont frémir. Lorsque tu fermes l’oeil,
tu ne vois plus ni le verre glacial de cette
fenêtre contre quoi tu laisses se reposer ta
figure & ton front, ni la nuit délictueuse ;
tu vois des membres de corps humains défaits
de toute pièce, tu vois des organes mâles ou
femelles, tu vois des os blanchis & du sang.
Derrière ton dos, derrière tes lèvres tièdes
à la brèche de ton thé reposant, derrière le
ciel rosacé de la neige à venir, la cassette
VHS continue de raconter son eau noire & son
chuintement magnétique. C’est bien comme ça.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M130 , version 2 (5 février 2015)

Bientôt, la moelle de la nuit va commencer à
se détacher du ciel. La nuit phosphorescente
va s’armer de copeaux lactés, les copeaux de
neige vont frémir. Lorsque tu fermes l’oeil,
tu ne vois plus ni le verre glacial de cette
fenêtre contre quoi tu laisses se reposer ta
figure & ton front, ni la nuit délictueuse  ;
délictueuses ,
tu vois des membres de corps humains défaits
de toute pièce, tu vois des organes mâles ou
femelles, tu vois des os blanchis & du sang.
Derrière ton dos, derrière tes lèvres tièdes
à la brèche de ton thé reposant, derrière le
ciel rosacé de la neige à venir, la cassette
VHS continue de raconter son eau noire & son
chuintement magnétique. C’est bien comme ça.



Tu es toujours appuyé sur la fenêtre, face à la nuit, le dos à la VHS vierge. Elle tourne.


°

Notes


Interlude #4, La fiancée de la rose (薔薇の花嫁)

°