Accueil > Morphine > M131

M131

44C

jeudi 5 février 2015, par Guillaume Vissac

Ton haleine grise dessine sur la fenêtre une
buée épaisse qui sent comme sent le thé noir
de tes mains. Cette buée boit la forme & les
contours du dehors. Tout est en train, petit
à petit, de disparaître. Une ombre de soie a
commencé à s’infiltrer à l’intérieur. Elle a
le goût & l’odeur du dehors. Elle plonge les
mains dans l’écran noir de la télévision. Un
chiffre en cristeaux liquides qui affiche le
temps qui passe a basculé. C’était un bâton,
c’est devenu un amoncellement de tirets sans
squelette & sans cohérence mathématique : il
est l’heure des espaces absolus, territoires
retranchés & déserts reposants de l’attente.


<  -  >
{Révisions}
Aucune révision


Toujours la fenêtre, la nuit, la VHS vierge.


°

Notes


Interlude #4, La fiancée de la rose (薔薇の花嫁)

°