Accueil > Morphine > M134

M134

44C

lundi 9 février 2015, par Guillaume Vissac

On la voit de profil, elle marche le long de
la nuit étoilée, le nez pointu & les cheveux
roses, l’héroïne. Elle a des jambes maigres,
des jambes interminables. Dans sa main c’est
l’épée qu’on lui a confiée précédemment dans
une autre scène, quelque part à l’orée de la
forêt que l’on aperçoit en arrière plan (une
espèce de trompe l’oeil cette forêt). Pour y
accéder, il faut gravir un escalier & passer
à travers la brume & les roses, ouvrir cette
grille en métal qui dessine des silhouettes,
monter les marches d’un autre escalier, plus
long, circulaire, penché, piséiforme & jeter
les yeux vers le ciel pour le voir crever la
surface de l’azur : un château renversé, là,
dans le ciel, cimes & sommets pointes en bas
prêtes à fondre sur le monde en surface. Les
marches de l’escalier conduisent à une image
saisissante : une jeune fille en robe rouge.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M134 , version 2 (9 février 2015)

L’héroïne a les cheveux roses. Elle marche avec son épée. Elle avance, via la forêt des contes, dans un grand escalier penché, circulaire, qui l’emmène loin en altitude, sous l’image d’un château renversé, face à celle d’une jeune fille en robe rouge.

On la voit de profil, elle marche le long de
la nuit étoilée, le nez pointu & les cheveux
roses, l’héroïne. Elle a des jambes maigres,
des jambes interminables. Dans sa main c’est
l’épée qu’on lui a confiée précédemment dans
une autre scène, quelque part à l’orée de la
forêt que l’on aperçoit en arrière plan (une
espèce de trompe l’oeil cette forêt). Pour y
accéder, il faut gravir monter un escalier & passer
à travers la brume & les roses, ouvrir cette
grille en métal qui dessine des silhouettes,
monter gravir les marches d’un autre escalier, plus
long, circulaire, penché, piséiforme & jeter
les yeux vers le ciel pour le voir crever la
surface de l’azur : un château renversé, là,
dans le ciel, cimes & sommets pointes en bas
prêtes à fondre sur le monde en surface. Les
marches de l’escalier conduisent à une image
saisissante : une jeune fille en robe rouge.



L’héroïne a les cheveux roses. Elle marche avec son épée. Elle avance, via la forêt des contes, dans un grand escalier penché, circulaire, qui l’emmène loin en altitude, sous l’image d’un château renversé, face à celle d’une jeune fille en robe rouge.


°

Notes


Interlude #4, La fiancée de la rose (薔薇の花嫁)

°