Accueil > Morphine > M14

M14

44C

samedi 11 octobre 2014, par Guillaume Vissac

Tu es là, tu arpentes. Tu es matraqué par la
nuit & l’angoisse. Chaque fois que tu frôles
l’aura jaune de l’ampoule, tu aperçois comme
un visage livide : c’est ton visage livide &
bancal encadré par les lueurs du filament. À
la place de tes yeux il y a 2 trous noirs où
la lumière, captive, capitule. Tu te dis que
tu ressembles à un faux Dimitri. Tu passes 2
heures à triturer tes nerfs. Tu les poêles &
tu les fais revenir dans de la margarine. La
solitude & l’angoisse vont bientôt s’apaiser
& tu pourras alors échafauder quelques plans
(le mot échafauder circule). Tu réfléchis. À
cette époque il paraît qu’il y a très peu de
consultations. Les routes & les chemins sont
impraticables. On oublie donc les rhumes, la
grippe ou la gastroentérite : quand la route
est impraticable, on ne se traîne pas jusque
chez le médecin, on endure. Mais une hernie,
par contre... Cette voix est celle de Gloum,
son spectre tout du moins. Il a une barbe ou
bien de la suie sur son visage, ça n’est pas
facile à dire. Il fait de l’humour & il a de
l’esprit. C’est du sang dans la paume de ses
mains ? Pourquoi pas, oui. Le sien peut-être
ou ceux des autres. Pas besoin de ses gants,
sa peau toute entière est couverte de latex.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M14 , version 2 (11 octobre 2014)

Tu es là, tu arpentes. Tu es matraqué par la
nuit & l’angoisse. Chaque fois que tu frôles
l’aura jaune de l’ampoule, tu aperçois comme
un visage livide : c’est ton visage livide &
bancal encadré par les lueurs du filament. À
la place de tes yeux il y a 2 trous noirs où
la lumière, captive, capitule. Tu te dis que
tu ressembles à un faux Dimitri. Tu passes 2
heures à triturer tes nerfs. Tu les poêles &
tu les fais revenir dans de la margarine. La
solitude & l’angoisse vont bientôt s’apaiser
& tu pourras alors échafauder quelques plans
(le mot échafauder circule). Tu réfléchis. À
cette époque il paraît qu’il y a très peu de
consultations. Les routes & les chemins sont
impraticables. On oublie donc les rhumes, la
grippe ou la gastroentérite : quand la route
est impraticable, on ne se traîne pas jusque
chez le médecin, on endure. Mais une hernie,
par contre... Cette voix est celle de Gloum,
son spectre tout du moins. Il a une barbe ou
bien de la suie sur son visage, ça n’est pas
facile à dire. Il fait de l’humour & il a de
l’esprit. C’est du sang dans la paume de ses
mains ? Pourquoi pas, oui. Le sien peut-être
ou ceux des autres. Pas besoin de ses gants,
sa peau toute entière est couverte de latex.

Cf. Récits d’un jeune médecin (Livre de Poche), P. 13

  • un faux Dimitri
    • c’est dans le texte, savoir ce que ça signifie ? > [cf. ça->wikipedia.org/wiki/Faux_Dimitri" class='spip_out' rel='external'>http://fr.@@@SPIP_D...]

La nuit & l’angoisse. Peu de consultations à cette époque. Le fantôme de ce Gloum te provoque.



La nuit & l’angoisse. Peu de consultations à cette époque. Le fantôme de ce Gloum te provoque.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin (Livre de Poche), P. 13

  • un faux Dimitri
    • c’est dans le texte, savoir ce que ça signifie ? > cf. ça
°