Accueil > Morphine > M144

M144

44C

jeudi 19 février 2015, par Guillaume Vissac

Quant à vous, vous êtes seuls. Quelqu’un dit
que c’est la ténèbre. Damian Loukitch a levé
le store. C’est probablement sa voix rauque.
L’expression est solennelle mais très juste,
la ténèbre. Quelqu’un dit, encore un verre ?
Quelqu’un trinque. Tout le monde trinque. On
trinque en plusieurs langues. On trinque sur
le pouce. En apnée. Sans la respiration. Sur
les rotules & sans les yeux, au bout du bout
de la nuit bitumineuse. Des lueurs fondent &
courent sur l’huile de vos visages. L’alcool
réchauffe vos cages thoraciques & jusqu’à la
matière arborée de vos bronches & poumons...


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M144 , version 2 (19 février 2015)

Vous êtes seuls & ensemble. La ténèbre. De l’alcool. L’alcool réchauffe les âmes & les visages.

Quant à vous, vous êtes seuls. Quelqu’un dit
que c’est la ténèbre. Damian Loukitch a levé
le store. C’est probablement sa voix rauque.
L’expression est solennelle mais très juste,
la la ténèbre. Quelqu’un dit, encore un verre ?
Quelqu’un trinque. Tout le monde trinque. On
trinque en plusieurs langues. On trinque sur
le pouce. En apnée. Sans la respiration. Sur
les rotules & sans les yeux, au bout du bout
de la nuit bitumineuse. Des lueurs fondent &
courent sur l’huile de vos visages. L’alcool
réchauffe vos cages thoraciques & jusqu’à la
matière arborée de vos bronches & poumons...



Vous êtes seuls & ensemble. La ténèbre. De l’alcool. L’alcool réchauffe les âmes & les visages.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « Les ténèbres d’Egypte » (Livre de Poche), P. 60.

°