Accueil > Morphine > M146

M146

44C

samedi 21 février 2015, par Guillaume Vissac

Tu lui as demandé, mais tu as tout pris hier
en une fois ? Elle a dit, oui docteur, tout.
Merci pour ça docteur, c’est un miracle tous
ces cachets. J’ai pris la première plaquette
une fois rentrée & puis la deuxième avant de
me coucher & c’est parti comme par magie. Tu
en avais mal à la mâchoire de l’écouter dire
toutes ces syllabes souriantes & tu en avais
mal au cœur de la regarder dans les yeux. Tu
as marmonné quelque chose à base de, combien
de comprimés je t’avais dit ? Je t’avais dit
un comprimé par jour ! Mais qu’est-ce que tu
as fait ma pauvre ? & elle, rougie, a priori
vexée qu’on puisse penser qu’elle ne se soit
pas soignée avec, qui ne cessait de répéter,
avec la même voix déformée, les mêmes mots à
l’accent délétère, mais je le jure, docteur,
je les ai pris ces médicaments ! Tu as alors
attrapé sa tête entre toutes tes mains, puis
tu as commencé à presser tes pouces dans ses
pupilles & tu les as ouvertes avec l’ongle &
il n’y avait rien du tout à l’intérieur. Ses
pupilles étaient comme toutes les pupilles &
son pouls battait normalement dans ses yeux,
dans sa gorge, dans ses poignets tordus & en
résumé on ne relevait chez cette femme aucun
symptôme d’empoisonnement acétysalicyllique.


<  -  >
{Révisions}
Aucune révision


Dialogue de sourd avec la patiente intoxiquée. Vérifications d’usage dans son visage & dans son pouls mais non : aucun signe d’empoisonnement chez elle.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « Les ténèbres d’Egypte » (Livre de Poche), P. 61-62.

°