Accueil > Morphine > M160

M160

44C

samedi 7 mars 2015, par Guillaume Vissac

Tu lui dis, le traitement est assez simple :
des plaquettes d’Artekin®. & si ça n’est pas
suffisant, un traitement plus agressif, dans
une intraveineuse. C’est pour ça que d’après
moi il vaut mieux vous hospitaliser. L’homme
est plein de tête hachée & de hoquet de haut
en bas. Il s’en remet à tes paroles. Accepte
l’hospitalisation. Ça te fait chaud au cœur.
Il t’apparaît à présent que ce patient n’est
pas un simple patient mais un frère d’âme ou
de sang venu te rendre visite à l’hôpital...
Tu écris des mots illisibles sur une feuille
de papier à reconnaissance graphologique. Il
est écrit, 1 Artekin® par prise une fois par
jour, le matin. Tu copies-colles ces notes &
instructions pour envoi à Anna qui te répond
plusieurs heures plus tard, alors que tu vas
te pencher par dessus la rambarde du sommeil
& fermer les paupières pour la première fois
de la journée. Anna écrit ce message : ok dc
exécuté vos ordres. Tu peux donc t’endormir.


<  -  >
{Révisions}
Aucune révision


Tu lui présentes le traitement, tu l’invites à accepter l’hospitalisation, ce qu’il fait. Tu donnes tes instructions. Tu peux aller dormir.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « Les ténèbres d’Egypte » (Livre de Poche), P. 68-69.

°