Accueil > Morphine > M170

M170

44C

mardi 17 mars 2015, par Guillaume Vissac

La silhouette noire n’a que des yeux dans la
tête & le reste de son corps est couvert. On
dirait un ninja ou bien une âme voilée. Elle
est armée, cette silhouette : dans le dos un
canon & des lunettes en fer vissées au front
pour distinguer les éléments thermiques &/ou
rapprocher les pixels balancés au loin. Mais
une silhouette éperdue est une silhouette au
destin douteux : elle ne restera pas au même
endroit trop longtemps. Alors que les pixels
ou la turbulence l’ayant matérialisée sur la
surface de ce champ vide & misérable sont en
train de se fermer sur elle, la silhouette &
son ombre voient se bâtir autour d’elles une
nouvelle sphère environnante, un décor neuf.
C’est une ville de l’est. Des foules sont en
train de fuir quelque chose. Des civils sans
doute. La silhouette ne les regarde pas. Ses
yeux dépassent sous ses lunettes en fer, sur
son front vissées, & l’un de ses bras penche
pour attraper un pistolet qui épouse bientôt
la forme de son poing, le doigt le long prêt
à mordre. Elle fait face à une escouade, des
tanks en fer & en troupeau. La silhouette va
au ralenti. Elle court à contre-sens & fend,
elle fend la foule au ralenti. Des couches &
des couches de ses vêtements noirs flottent,
après elle, comme la cape d’un super-héros !


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M170 , version 2 (17 mars 2015)

La silhouette est un ninja. Elle se matérialise en ville. Des tanks écrasent les foules. Elle court en direction des tanks.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La silhouette noire n’a que des yeux dans la
tête & le reste de son corps est couvert. On
dirait un ninja ou bien une âme voilée. Elle
est armée, cette silhouette : dans le dos un
canon & des lunettes en fer vissées au front
pour les distinguer les éléments choses thermiques &/ ou
rapprocher les pixels balancés au loin. Mais
une silhouette éperdue est une silhouette au
destin douteux : elle ne restera pas au même
endroit trop longtemps. Alors que les pixels
ou
&
que la turbulence l’ayant matérialisée sur la
surface de ce champ vide & misérable malade sont en
train de se fermer sur elle, la silhouette &
son ombre voient se bâtir autour d’elles une
nouvelle sphère environnante, un décor neuf.
C’est une ville de l’est. Des foules sont en
train de fuir quelque chose. Des civils sans
doute. La silhouette ne les regarde pas. Ses
yeux dépassent sous ses lunettes en fer, sur
son front vissées, & l’un de ses bras penche
pour attraper un pistolet qui épouse bientôt
la forme de son poing, le doigt le long prêt
à mordre . Un doigt le long prêt
à mordre.
Elle fait face à une escouade, des
tanks en fer & en troupeau. La silhouette va
au ralenti. Elle court à contre-sens & fend,
elle fend la foule au ralenti . Elle fend la foule au ralenti. Des couches &
des couches de ses vêtements noirs flottent,
après elle, comme la cape d’un super-héros  ! superhéros ...



La silhouette est un ninja. Elle se matérialise en ville. Des tanks écrasent les foules. Elle court en direction des tanks.


°

Notes


Interlude #5, Les Wizards (アヴァロン)

°