Accueil > Morphine > M176

M176

44C

lundi 23 mars 2015, par Guillaume Vissac

Elle sort de son sommeil câblé, elle met les
pieds sur le carrelage pieds nus. Allume une
cigarette appuyée sur le mur mal carrelé. Un
visage sépia s’allume sur un écran, un écran
plus ou moins cathodique. L’héroïne le voit.
Elle ne le regarde pas. Elle méprise plus ou
moins ouvertement sa tête flottante. Il dit,
tu es toujours aussi douée & il prononce son
prénom à voix haute. Il tient en une syllabe
& c’est aussi une lettre. C’est un mot d’une
autre langue qui veut dire quelque chose. Un
son sec, glacé. Donc, il dit, tu es toujours
aussi douée & elle lui demande en retour des
flingues & des munitions. Elle donne le nom,
la marque, la technicité de chaque chose car
c’est une pro de l’armement virtuel & elle a
de la fumée plein la peau, plein la bouche &
plein le visage fermé. La tête flottante dit
aussi, encore 2 ou 3 missions comme celle-là
& tu passeras au niveau supérieur. L’héroïne
l’entend & l’écoute. & elle demande du cash.
Il lui dit qu’en jouant seule elle prend des
risques, beaucoup de risques. Il lui dit, tu
ne veux toujours pas créer ton équipe ? Rien
dans sa gorge, elle ne répond rien. Elle est
du genre à écraser sa cigarette sur le mur &
à regarder la tâche noire humer la blancheur
& maculer la matière. Elle quitte la cabine,
elle sort de la pièce, elle laisse la tête &
son écran allumé toute seule dans le noir...


<  -  >
{Révisions}

2 révisions

M176 , version 3 (23 mars 2015)

Elle émerge des quitte les câbles. Pieds nus. Elle s’allume Allume une clope. Elle fume. Un visage sur un écran lui parle (tu es toujours aussi douée). Elle demande des flingues & des munitions. Encore 2 ou 3 missions comme celle-là & tu passeras au niveau supérieur. Elle veut du cash. En jouant seule tu prends beaucoup de risques. Tu ne veux tjs pas créer ton équipe ? Elle ne répond pas. Elle écrase sa clope sur un mur. Elle parle avec une La tête humaine parlante reste seule sur un écran cathodique l’écran dans le noir . Elle s’en va.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Elle sort de son sommeil câblé, elle met les
pieds sur le carrelage pieds nus. Allume une
cigarette appuyée sur le mur mal carrelé. Un
visage sépia s’allume sur un écran, un écran
plus ou moins cathodique. L’héroïne le voit.
Elle ne le regarde pas. Elle méprise plus ou
moins ouvertement sa tête flottante. Il dit,
tu es toujours aussi douée & il prononce son
prénom à voix haute. Il tient en une syllabe
& c’est aussi une lettre. C’est un mot d’une
autre langue qui veut dire quelque chose. Un
son sec, glacé. Donc, il dit, tu es toujours
aussi douée & elle lui demande en retour des
flingues & des munitions. Elle donne le nom,
la marque, la technicité de chaque chose car
c’est une pro de l’armement virtuel & elle a
de la fumée plein la peau, plein la bouche &
plein le visage fermé. La tête flottante dit
aussi, encore 2 ou 3 missions comme celle-là
& tu passeras au niveau supérieur. L’héroïne
l’entend & l’écoute. & elle demande du cash.
Il lui dit qu’en jouant seule elle prend des
risques, beaucoup de risques. Il lui dit, tu
ne veux toujours pas créer ton équipe ? Rien
dans sa gorge, elle ne répond rien. Elle est
du genre à écraser sa cigarette sur le mur &
à regarder la tâche noire humer la blancheur
& maculer la matière. Elle quitte la cabine,
elle sort de la pièce, elle laisse la tête &
son écran allumé toute seule dans le noir...

M176 , version 2 (23 mars 2015)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Elle sort de son sommeil câblé, elle met les
pieds sur le carrelage pieds nus. Allume une
cigarette appuyée sur le mur mal carrelé. Un
visage sépia s’allume sur un écran, un écran
plus ou moins cathodique. L’héroïne le voit.
Elle ne le regarde pas. Elle méprise plus ou
moins ouvertement sa tête flottante. Il dit,
tu es toujours aussi douée & il prononce son
prénom à voix haute. Il tient en une syllabe
& c’est aussi une lettre. C’est un mot d’une
autre langue qui veut dire quelque chose. Un
son sec, glacé. Donc, il dit, tu es toujours
aussi douée & elle lui demande en retour des
flingues & des munitions. Elle donne le nom,
la marque, la technicité de chaque chose car
c’est une pro de l’armement virtuel & elle a
de la fumée plein la peau, plein la bouche &
plein le visage fermé. La tête flottante dit
aussi, encore 2 ou 3 missions comme celle-là
& tu passeras au niveau supérieur. L’héroïne
l’entend & l’écoute. & elle demande du cash.
Il lui dit qu’en jouant seule elle prend des
risques, beaucoup de risques. Il lui dit, tu
ne veux toujours pas créer ton équipe ? Rien
dans sa gorge, elle ne répond rien. Elle est
du genre à écraser sa cigarette sur le mur &
à regarder la tâche noire humer la blancheur
& maculer la matière. Elle quitte la cabine,
elle sort de la pièce, elle laisse la tête &
son écran allumé toute seule dans le noir...

Interlude #5, Les Wizards (アヴァロン)



Elle émerge des câbles. Elle s’allume une clope. Elle fume. Elle parle avec une tête humaine sur un écran cathodique. Elle s’en va.


°

Notes


Interlude #5, Les Wizards (アヴァロン)

°