Accueil > Morphine > M181

M181

44C

samedi 28 mars 2015, par Guillaume Vissac

À quoi le reconnait-on, cet est, lorsqu’on a
les yeux dans la tête levés en direction des
fils du ciel ? Tous ces câbles emmêlés & ces
lignes électriques qui bourgeonnent & qui se
bouclent au coin des poteaux télégraphiques,
des bâtiments de centre-ville, au-dessus des
ombres portées sur le sol en ciment ou nappé
de silence. C’est un tram qui traverse ambre
& sépia la rue sur quoi la nuit s’allonge...


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M181 , version 2 (28 mars 2015)

À quoi le reconnait-on, cet est, lorsqu’on a
les yeux dans la tête levés en direction des
fils du ciel ? Tous ces câbles emmêlés & ces
lignes électriques qui bourgeonnent & qui se
bouclent au coin des poteaux télégraphiques,
des bâtiments de centre-ville, au-dessus des
ombres portées sur le sol en ciment ou nappé
de silence. C’est un tram qui traverse ambre
& sépia la rue sur quoi qui s’enfonce dans la nuit s’allonge ...



Un paysage urbain de l’est. La nuit tombante.


°

Notes


Interlude #5, Les Wizards (アヴァロン)

°