Accueil > Morphine > M187

M187

44C

vendredi 3 avril 2015, par Guillaume Vissac

Ça te rappelle une histoire d’île déserte ou
de pirates cette histoire d’œil de punk. Une
île perdue dans le bermuda syndrome (ou bien
une île volante à l’est de l’Empire, tu n’es
plus très très sûr). C’est un pirate ou bien
un aventurier ou un explorateur, un homme ou
une femme lambda ou bien alors quelque chose
comme autre chose, enfin, non : quelqu’un. À
la place de l’un de ses 2 yeux il y avait un
bandeau ou un œil de bœuf ou bien un coquard
ou quelque chose. Il y avait une histoire de
bateau échoué ou d’avion (si c’est bien dans
le bermuda syndrome il s’agit d’un avion) ou
de solitude. Oui, c’est ça, il y avait de la
solitude. Une grotte. Le héros ou l’héroïne,
accroupi, accroupie, dans une grotte. Il y a
un squelette quelque part (& il y a toujours
un squelette quelque part). Peut-être le fil
d’une carte aux trésors ou une confession de
quelqu’un qui maniait la plume d’oie. Il y a
beaucoup d’images qui se mixent. Dinosaures,
stégosaures disparus, ptérodactyles, dragons
de Komodo, etc. Certaines zones de cette île
conduisaient dans le passé, dans l’avenir ou
dans une vie parallèle & il fallait bâtir sa
propre base clandestine & calfeutrée dans la
paroi rocheuse (le tout au nez ou à la barbe
de l’Empire). Où tu veux en venir avec toute
cette histoire ? Le héros ou l’héroïne était
parfaitement bien entretenu(e) de son corps,
lui (elle). Alors que toi, chaos debout dans
le miroir couvert d’un an de gestes & d’eaux
sales, tu n’es plus que si peu. Tu n’as plus
la figure. Tu prônes la démission de l’être.


<  -  >
{Révisions}

3 révisions

M187 , version 4 (3 avril 2015)

Tu te souviens d’une histoire au sujet de la barbe. Une histoire de naufragé(e) ou de survivant sur une île. Les souvenirs se mélangent. Les images. Lui (elle) au moins, elle (il) avait figure humaine dans la misère. Toi tu es la misère.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Ça te rappelle une histoire d’île déserte ou
de pirates cette histoire d’œil de punk. Une
île perdue dans le bermuda syndrome (ou bien
une île volante à l’est de l’Empire, tu n’es
plus très très sûr). C’est un pirate ou bien
un aventurier ou un explorateur, un homme ou
une femme lambda ou bien alors quelque chose
comme autre chose, enfin, non : quelqu’un. À
la place de l’un de ses 2 yeux il y avait un
bandeau ou un œil de bœuf ou bien un coquard
ou quelque chose. Il y avait une histoire de
bateau échoué ou d’avion (si c’est bien dans
le bermuda syndrome il s’agit d’un avion) ou
de solitude. Oui, c’est ça, il y avait de la
solitude. Une grotte. Le héros ou l’héroïne,
accroupi, accroupie, dans une grotte. Il y a
un squelette quelque part (& il y a toujours
un squelette quelque part). Peut-être le fil
d’une carte aux trésors ou une confession de
quelqu’un qui maniait la plume d’oie. Il y a
beaucoup d’images qui se mixent. Dinosaures,
stégosaures disparus, ptérodactyles, dragons
de Komodo, etc. Certaines zones de cette île
conduisaient dans le passé, dans l’avenir ou
dans une vie parallèle & il fallait bâtir sa
propre base clandestine & calfeutrée dans la
paroi rocheuse (le tout au nez ou à la barbe
de l’Empire). Où tu veux en venir avec toute
cette histoire ? Le héros ou l’héroïne était
parfaitement bien entretenu(e) de son corps,
lui (elle). Alors que toi, chaos debout dans
le miroir couvert d’un an de gestes & d’eaux
sales , tu n’es plus que si peu . recouvert Tu n’as plus
la figure.
Tu prônes la démission de l’être.

Cf. Récits d’un jeune médecin, « L’œil disparu » (Livre de Poche), P. 72 71-72 .

M187 , version 3 (3 avril 2015)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Ça te rappelle une histoire d’île déserte ou
de pirates cette histoire d’œil de punk. Une
île perdue dans le bermuda syndrome (ou bien
une île volante à l’est de l’Empire, tu n’es
plus très très sûr). C’est un pirate ou bien
un aventurier ou un explorateur, un homme ou
une femme lambda ou bien alors quelque chose
comme autre chose, enfin, non : quelqu’un. À
A
la place de l’un de ses 2 yeux il y avait un
bandeau ou un œil de bœuf ou bien un coquard
ou quelque chose. Il y avait une histoire de
bateau échoué ou d’avion (si c’est bien dans
le bermuda syndrome il s’agit d’un avion) ou
de solitude. Oui, c’est ça, il y avait de la
solitude. Une grotte. Le héros ou l’héroïne,
accroupi, accroupie, dans une grotte. Il y a
un squelette quelque part (& il y a toujours
un squelette quelque part). Peut-être le fil
d’une carte aux trésors ou une confession de
quelqu’un qui maniait la plume d’oie. Il y a
beaucoup d’images qui se mixent. Dinosaures,
stégosaures disparus , ptérodactyles, & autres dragons
de Komodo , etc . Certaines zones de cette île
conduisaient dans le passé, dans l’avenir ou
dans une vie parallèle & il fallait bâtir sa
propre base clandestine & calfeutrée dans la
paroi rocheuse (le tout au nez ou à la barbe
de l’Empire).
Où tu veux en venir avec toute
cette histoire ?
Le héros ou l’héroïne était
parfaitement bien entretenu(e) de son corps,
lui (elle).
Alors que toi, chaos debout dans
le miroir recouvert

M187 , version 2 (3 avril 2015)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Ça te rappelle une histoire d’île déserte ou
de pirates cette histoire d’œil de punk. Une
île perdue dans le bermuda syndrome (ou bien
une île volante à l’est de l’Empire, tu n’es
plus très très sûr). C’est un pirate ou bien
un aventurier ou un explorateur, un homme ou
une femme lambda ou bien alors quelque chose
comme autre chose, enfin, non : quelqu’un. A
la place de l’un de ses 2 yeux il y avait un
bandeau ou un œil de bœuf ou bien un coquard
ou quelque chose. Il y avait une histoire de
bateau échoué ou d’avion (si c’est bien dans
le bermuda syndrome il s’agit d’un avion) ou
de solitude. Oui, c’est ça, il y avait de la
solitude. Une grotte. Le héros ou l’héroïne,
accroupi, accroupie, dans une grotte. Il y a
un squelette quelque part (& il y a toujours
un squelette quelque part).
Peut-être le fil
d’une carte aux trésors ou une confession de
quelqu’un qui maniait la plume d’oie.
Il y a
beaucoup d’images qui se mixent.
Dinosaures,
stégosaures, ptérodactyles & autres dragons



Tu te souviens d’une histoire au sujet de la barbe. Une histoire de naufragé(e) ou de survivant sur une île. Les souvenirs se mélangent. Les images. Lui (elle) au moins, elle (il) avait figure humaine dans la misère. Toi tu es la misère.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « L’œil disparu » (Livre de Poche), P. 72.

°