Accueil > Morphine > M19

M19

44C

jeudi 16 octobre 2014, par Guillaume Vissac

Voilà comment s’éteint une personne lacérée,
en lambeaux, un zèbre d’elle-même, une sorte
de texture organique & puis, brusquement, ce
qui te sert de voix s’exprime & elle remonte
par ta gorge qui la crache au loin. Elle dit
des choses comme propofol ou kétamine. Anna,
elle se penche sur ton oreille, elle dit, la
torturez pas docteur, ça ne sert à rien d’en
charcuter ce qu’il en reste, c’est fini elle
est presque partie. Tu as mis du kérosène là
où ton regard cogne & tu le lui as planté là
où ça fait le plus mal. Tu rétorques, tu lui
dis, propofol, je t’ai demandé du propofol &
de la kétamine, je te l’ai demandé pas vrai,
pas vrai ? Le sang rouge prend sur le visage
d’Anna, il prend, il court, une étincelle le
long d’une mèche de dynamite, l’eau noire en
mouvement lorsque l’encre se mélange à l’eau
& elle tire sur le piston de la seringue. Le
feldscher n’approuve pas plus le propofol ou
la kétamine. Il attrape pourtant la seringue
& il la plante avec son poing dans sa carne.
Tu te dis meurs, meurs vite. Meurs sinon que
vas-tu faire d’elle ? L’instant de l’éclipse
est là, il est dans tes yeux fous, il remue.


<  -  >
{Révisions}

3 révisions

M19 , version 4 (17 octobre 2014)

Voilà comment s’éteint une personne lacérée,
en lambeaux, un zèbre d’elle-même, une sorte
de texture organique & puis , brusquement , ce
qui te sert de voix s’exprime & elle remonte
par ta gorge qui la crache au loin humaine . Puis, brusquement, celle
qui te sert de voix s’exprime & elle remonte
par ta gorge qui la crache au loin.
Elle dit
des choses comme propofol ou kétamine. Anna,
elle se penche sur ton oreille, elle dit, la
torturez pas docteur, ça ne sert à rien d’en
charcuter ce qu’il en reste, c’est fini elle
est presque partie. Tu as mis du kérosène là
où ton regard cogne & tu le lui as planté là
où ça fait le plus mal. Tu rétorques dis , kétamine , tu lui
dis, propofol, je t’ai demandé du propofol &
de la kétamine, je te l’ai demandé pas vrai,
pas vrai ? Le sang rouge prend sur le visage
d’Anna, il prend, il court, une étincelle le
long d’une mèche de dynamite, l’eau noire en
mouvement lorsque l’encre se mélange à l’eau
& elle tire sur le piston de la seringue. Le
feldscher n’approuve pas plus le propofol ou
la kétamine. Il attrape pourtant la seringue
& il la plante avec son poing dans sa carne.
Tu te dis meurs, meurs vite. Meurs sinon que
vas-tu faire d’elle ? L’instant de l’éclipse
est là, il est dans tes yeux fous , il remue. ...

M19 , version 3 (16 octobre 2014)

Voilà comment s’éteint une personne lacérée,
en lambeaux, un zèbre d’elle-même, une sorte
de texture humaine. Puis, brusquement, celle
qui te sert de voix s’exprime & elle remonte
par ta gorge qui la crache au loin. Elle dit
des choses comme propofol ou kétamine. Anna,
elle se penche sur ton oreille, elle dit, la
torturez pas docteur, ça ne sert à rien d’en
charcuter ce qu’il en reste, c’est fini elle
est presque partie. Tu as mis du kérosène là
où ton regard cogne penche & tu le lui as a planté là
où ça fait le plus mal. Tu dis, kétamine, tu
dis, propofol, je t’ai demandé du propofol &
de la kétamine, je te l’ai demandé pas vrai,
pas vrai ? Le sang rouge prend sur le visage
d’Anna, il prend, il court, une étincelle le
long d’une mèche de dynamite, l’eau noire en
mouvement lorsque l’encre se mélange à l’eau
& elle tire sur le piston de la seringue. Le
feldscher n’approuve pas plus le propofol ou
la kétamine. Il attrape pourtant la seringue
& il la plante avec son poing dans sa carne.
Tu te dis meurs, meurs vite. Meurs sinon que
vas-tu faire d’elle ? L’instant de l’éclipse
est là, il est là dans tes yeux, il remue ... y plane .

M19 , version 2 (16 octobre 2014)

« Anna ! Kétamine, propofol, NFS, chimie, iono. » « Docteur ça ne sert à rien, c’est fini. » « Anna ! »

Voilà comment s’éteint une personne lacérée,
en lambeaux, un zèbre d’elle-même, une sorte
de texture humaine. Puis, brusquement, celle
qui te sert de voix s’exprime & elle remonte
par ta gorge qui la crache au loin. Elle dit
des choses comme propofol ou kétamine. Anna,
elle se penche sur ton oreille, elle dit, la
torturez pas docteur, ça ne sert à rien d’en
charcuter ce qu’il en reste, c’est fini elle
est presque partie. Tu as mis du kérosène là
où ton regard penche & tu le lui a planté là
où ça fait le plus mal. Tu dis, kétamine, tu
dis, propofol, je t’ai demandé du propofol &
de la kétamine, je te l’ai demandé pas vrai,
pas vrai ? Le sang rouge prend sur le visage
d’Anna, il prend, il court, une étincelle le
long d’une mèche de dynamite, l’eau noire en
mouvement lorsque l’encre se mélange à l’eau
& elle tire sur le piston de la seringue. Le
feldscher n’approuve pas plus le propofol ou
la kétamine. Il attrape pourtant la seringue
& il la plante avec son poing dans sa carne.
Tu te dis meurs, meurs vite. Meurs sinon que
vas-tu faire d’elle ? L’instant de l’éclipse
est là, il est là dans tes yeux, il y plane.



« Anna ! Kétamine, propofol, NFS, chimie, iono. » « Docteur ça ne sert à rien, c’est fini. » « Anna ! »


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin (Livre de Poche), P. 17-18

°