Accueil > Morphine > M202

M202

44C

samedi 18 avril 2015, par Guillaume Vissac

Par conséquent... Par conséquent voilà qu’un
jour a débarqué un ancien ou un futur soldat
de la Merkozy ou de la Qarn ou d’une milice,
ou d’un quelconque groupuscule militarisé, &
qui devait habiter ou passer ou dépérir dans
la région. Tu te rappelles très bien sa face
rouge & sa peau contractée & tu te rappelles
aussi l’énorme dent noire & cariée plantée à
la tourbe de sa mâchoire & qui lui découpait
de douleur les vertèbres & les nerfs. Davier
en main tu as commencé l’extraction quand un
craquement sourd a giclé de la bouche ou des
viscères du patient. Tu t’es souvenu soudain
d’un épisode d’ER qui n’était plus d’un coup
aussi drôle qu’à l’époque de sa rediffusion.
Le malabar a grogné des sons indistincts, de
la salive insalubre & des insanités du genre
merde & putain, oh l’enculé de sa fils de...


<  -  >
{Révisions}

2 révisions

M202 , version 3 (18 avril 2015)

Par conséquent... Par conséquent voilà qu’un
jour a débarqué un ancien ou un futur soldat
de la Merkozy ou de la Qarn ou d’une milice,
ou d’un quelconque groupuscule militarisé, &
qui devait habiter ou passer ou dépérir dans
la région. Tu te rappelles très bien sa face
rouge & sa peau contractée & tu te rappelles
aussi l’énorme dent noire & cariée plantée à
la tourbe de sa mâchoire & qui lui découpait
de douleur les vertèbres & les nerfs. Davier
en main tu as commencé l’extraction quand un
craquement sourd a giclé de la bouche ou des
viscères du patient. Tu t’es souvenu soudain
d’un épisode d’ER d’ER qui n’était plus d’un coup
aussi drôle qu’à l’époque de sa rediffusion .
diffusion ...
Le malabar a grogné des sons indistincts, de
la salive insalubre & des insanités du genre
merde merde & putain , oh putain , oh l’enculé de sa fils de...

Souvenir d’un CRS soldat à qui il a fallu arracher une molaire.

M202 , version 2 (18 avril 2015)

Souvenir d’un soldat à qui il a fallu arracher une molaire.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Par conséquent... Par conséquent voilà qu’un
jour a débarqué un ancien ou un futur soldat
de la Merkozy ou de la Qarn ou d’une milice,
ou d’un quelconque groupuscule militarisé, &
qui devait habiter ou passer ou dépérir dans
la région. Tu te rappelles très bien sa face
rouge & sa peau contractée & tu te rappelles
aussi l’énorme dent noire & cariée plantée à
la tourbe de sa mâchoire & qui lui découpait
de douleur les vertèbres & les nerfs. Davier
en main tu as commencé l’extraction quand un
craquement sourd a giclé de la bouche ou des
viscères du patient. Tu t’es souvenu soudain
d’un épisode d’ER qui n’était plus d’un coup
aussi drôle qu’à l’époque de sa diffusion...
Le malabar a grogné des sons indistincts, de
la salive insalubre & des insanités du genre
merde & putain, oh l’enculé de sa fils de...



Souvenir d’un CRS à qui il a fallu arracher une molaire.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « L’œil disparu » (Livre de Poche), P. 79.

°