Accueil > Morphine > M228

M228

44C

jeudi 14 mai 2015, par Guillaume Vissac

Après quelques coups de pouce, de patience
& d’avance rapide l’image se recompose. La
visibilité gagne en forme & en couleur, le
grain de la robe est meilleur, c’est bien.
C’est l’histoire d’un tank qui ressemble à
un scorpion gris. C’est un tank high tech.
Sur l’écran il bouge, il se retourne, il a
la tremblote ou quelque chose comme ça. Au
près de lui des militaires s’interrogent &
ça donne des sourcils circonflexes près de
leurs yeux, au-dessus des iris écartelées.
Un doute : c’est un tank artificiel, drone
de l’armée de terre, ce tank, ou bien il y
aurait quelqu’un à l’intérieur ? Difficile
de savoir à ce stade de l’image. Proche de
lui, sur le même terrain boueux, devant un
entrepôt en tôle, d’autres tanks le voient
faire. Faire quoi ? Se retourner soudain &
plusieurs fois, tourner sur lui même, oser
lever ses bouches, ses pinces & ses canons
mitrailleurs. Il y a des rafales de balles
& des explosions. Ce sont les autres tanks
qui explosent. Il ne font rien, regardent,
attendent, puis explosent. Les ingénieurs,
qui sont humains d’apparence, ont peur. Un
contingent de militaires aux bras croisés,
à l’abri derrière du Plexiglas, grimacent.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M228 , version 2 (14 mai 2015)

Après quelques coups de pouce, de patience
& d’avance rapide l’image se recompose. La
visibilité gagne en forme & en couleur, le
grain de la robe est meilleur, c’est bien.
C’est l’histoire d’un tank qui ressemble à
un scorpion gris. C’est un tank high tech.
Sur l’écran il bouge, il se retourne, il a
la tremblote ou quelque chose comme ça. Au
près de lui des militaires s’interrogent &
ça donne des sourcils circonflexes près de
leurs yeux, au-dessus des iris écartelées.
Un doute : c’est un tank artificiel, drone
de l’armée de terre, ce tank, ou bien il y
aurait quelqu’un à l’intérieur ? Difficile
de savoir à ce stade de l’image. Proche de
lui, sur le même terrain boueux, devant un
entrepôt en tôle, d’autres tanks le voient
faire. Faire quoi ? Se retourner soudain &
plusieurs fois, tourner sur lui même, oser
lever ses bouches, ses pinces & ses canons
mitrailleurs. Il y a des rafales de balles
& des explosions. Ce sont les autres tanks
qui explosent. Il ne font rien, regardent,
attendent, puis explosent. Les ingénieurs,
qui sont humains d’apparence, ont peur. Un
contingent de militaires aux bras croisés,
à l’abri derrière du Plexiglas, grimacent.



L’image se reforme correctement (ouf). C’est l’histoire d’un tank devenu tout berserk.


°

Notes


Interlude 6, Le Major (草薙素子)

°