Accueil > Morphine > M247

M247

44C

mardi 2 juin 2015, par Guillaume Vissac

C’est lui. Tu as peur de frôler l’épaule nue
mais c’est lui. L’homme n’a pas de visage ou
d’yeux fixes mais c’est lui. Des iris, de la
patience, le dos droit mais c’est lui. C’est
lui sur son corps, ce n’est pas lui lui-même
(c’est sur sa peau, c’est le sarcome). On ne
t’apprend jamais à toucher la maladie & à la
recueillir dans le creux de tes mains, quand
tu étudies à la fac. On ne t’apprend pas les
épices & le goût. On ne te dit pas mais oui,
c’est normal d’avoir peur. Tu sais que tu ne
le dois pas mais tu as peur du sarcome. Il a
le dos dans l’ombre & tu lui demandes d’être
dans la lumière. C’est mieux pour fixer dans
les yeux le virus. Comme des étoiles sur les
effervescences de la peau, te racontes-tu...


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M247 , version 2 (2 juin 2015)

C’est un patient qui te fait peur. Pas lui mais la maladie en lui. On ne t’as pas appris à n’avoir pas peur de ça à la fac.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
C’est lui. Tu as peur de frôler l’épaule nue
mais c’est lui. L’homme n’a pas de visage ou
d’yeux fixes mais c’est lui. Des iris, de la
patience, le dos droit mais c’est lui. C’est
lui sur son corps lui , ce n’est pas lui lui-même
(
c’est sur sa peau , c’est le sarcome ). . On ne
t’apprend jamais à toucher la maladie & à la
recueillir dans le creux de tes mains, quand
tu étudies à la fac.
On ne t’apprend pas les
épices & le goût.
On ne te dit pas Lui ,
c’est le corps biologique inoculé mais oui ,
lui  :
c’est normal d’avoir peur le stigmate du mal . Tu sais que tu ne
le dois pas mais tu as peur du sarcome.
Il a
le dos dans l’ombre & tu lui demandes d’être
dans la lumière.
C’est mieux pour fixer dans
les yeux le virus.
Comme des étoiles sur les
effervescences de la peau, te racontes-tu...
C’est sur sa peau.
C’est le sarcome de Kaposi.

Cf. Récits d’un jeune médecin, « L’éruption étoilée » (Livre de Poche), P. 87 81-82 .



C’est un patient qui te fait peur. Pas lui mais la maladie en lui. On ne t’as pas appris à n’avoir pas peur de ça à la fac.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « L’éruption étoilée » (Livre de Poche), P. 87.

°