Accueil > Morphine > M252

M252

44C

dimanche 7 juin 2015, par Guillaume Vissac

Lui, le patient, il t’écoute, il t’écoute le
souffle lent, l’air dans le nez, la lèvre du
dessous masquée par la haute. Tu lui dis, si
elle est positive également, il faudra aussi
la soigner. Il te regarde. Tu lui dis, voilà
une pommade que vous pouvez utiliser pour le
moment. Ça s’appelle Ciclopirox™. Il faut se
la passer sur tout le corps : les bras & les
jambes, le torse & les épaules, les pieds...
Vous comprenez ? Il comprend. Tu lui dis, un
bain de bouche, aussi, car il faudra veiller
à ce que la bouche & les dents suivent. & là
il se réveille, il dit, la gorge aussi ? Car
ça vient du bain de bouche. Il s’est éveillé
au moment où les mots bain de bouche ont été
prononcés. Oui, tu dis, la gorge aussi. Puis
il s’en va cet homme. Il se rhabille avec le
plus de lenteur possible. Il s’ensevelit, il
s’engouffre sous des couches de textile. Les
secondes passent. Il n’est plus là. Bientôt,
tu entendras son pas lourd s’éloigner. Il va
marmonner des syllabes & des gestes adipeux.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M252 , version 2 (7 juin 2015)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Lui, le patient, il t’écoute, il t’écoute le
souffle lent, l’air dans le nez, la lèvre du
dessous masquée par la haute. Tu lui dis, si
elle est positive également, il faudra aussi
la soigner. Il te regarde. Tu lui dis, voilà
une pommade que vous pouvez utiliser pour le
moment. Ça s’appelle Ciclopirox™. Il faut se
la passer sur tout le corps : les bras & les
jambes, le torse & les épaules, les pieds...
Vous comprenez ? Il comprend. Tu lui dis, un
bain de bouche, aussi, car il faudra veiller
à ce que la bouche & les dents suivent. & là
il se réveille, il dit, la gorge aussi ? Car
ça vient du bain de bouche. Il s’est éveillé
au moment où les mots bain bain de bouche bouche ont été
prononcés. Oui, tu dis, la gorge aussi. Puis
il s’en va cet homme. Il se rhabille avec le
plus de lenteur possible. Il s’ensevelit, il
s’engouffre sous des couches de textile. Les
secondes passent. Il n’est plus là. Bientôt,
tu entendras son pas lourd s’éloigner. Il va
marmonner des syllabes & des gestes adipeux macérés .

Il t’écoute. Tu lui prescris une pommade. Il t’écoute. Tu lui expliques. Il se rhabille puis il s’en va.



Il t’écoute. Tu lui prescris une pommade. Il t’écoute. Tu lui expliques. Il se rhabille puis il s’en va.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « L’éruption étoilée » (Livre de Poche), P. 91.

°