Accueil > Morphine > M273

M273

44C

dimanche 28 juin 2015, par Guillaume Vissac

À présent, tu rêves. Tu rêves du jour où ton
contrat prendra fin. Tu rêves la nuit au son
de ton Skype lorsque s’ouvrira devant toi la
figure & le nom de l’administration déléguée
médicale. Un nom plus compliqué qu’un autre,
un visage aux aguets, des pores de peau bien
lissés par le traitement numérique. Les mots
qu’il faudra dire, le ton qu’il y aura, dans
tes dents, dans ta gorge. Comment le dire. &
comment s’habiller pour le dire. & comment y
penser pour le dire. & ce qu’il répondra, ce
que tu répondras aux réponses qu’il fera, sa
réponse imbriquée, & la tienne à la sienne à
la tienne. Bref, tu joue seul le dialogue là
où le creux du lit te tient le plus chaud...


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M273 , version 2 (29 juin 2015)

Dans tes rêves les plus fous, tu rêves de une démission.

À présent, tu rêves. Tu rêves du jour où ton
contrat prendra fin. Tu rêves la nuit au son
de ton Skype lorsque s’ouvrira devant toi la
figure & le nom de l’administration déléguée
médicale. Un nom plus compliqué qu’un autre,
un visage aux aguets, des pores de peau bien
lissés par le traitement numérique. Les mots
qu’il faudra dire, le ton qu’il y aura, dans
tes dents, dans ta gorge. Comment le dire. &
comment s’habiller pour le dire. & comment y
penser pour le dire. & ce qu’il répondra, ce
que tu répondras aux réponses qu’il fera, sa
réponse imbriquée, & la tienne à la sienne à
la tienne. Bref, tu joue seul le dialogue là
où le creux du lit te tient le plus chaud...



Dans tes rêves les plus fous, tu rêves de démission.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « L’éruption étoilée » (Livre de Poche), P. 101.

°