Accueil > Morphine > M309

M309

44C

lundi 3 août 2015, par Guillaume Vissac

Quelqu’un balancera toute sa viande contre
la porte en pleine nuit, un bruit affreux,
un bruit épouvantable, un bruit d’os, venu
du coude peut-être, ou du plat de la main,
ou du poing plein d’angles & de phalanges,
un pouce attrapé à l’intérieur ; quoiqu’il
en soit un bruit suffisamment abominable &
insoumis pour te hisser hors du sommeil en
moins d’une nanoseconde. La douleur est là
qui te tire vers le bas, hameçon poinçonné
à la tempe. Tu ne demandes pas qui c’est &
tu ne demandes pas pourquoi. Tu te lèves &
tu enfiles mécaniquement quelque chose, un
pantalon, des Adidas sans les lacets. Tout
est noir & pilonné de salive luminescente,
ce sont les veilleuses de la technologie à
la sauce impressionniste. À la porte c’est
une collègue & tu lui dis, qu’est-ce qu’on
a ? Elle a une voix enrouée & elle sent le
début ou la fin de sa garde & elle dit, on
a amené le médecin du secteur de Morievo :
il s’est tiré une balle. La nuit noire est
soudainement devenue blanche & elle coule.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M309 , version 2 (3 août 2015)

Quelqu’un balancera toute sa viande contre
la porte en pleine nuit, un bruit affreux,
un bruit épouvantable, un bruit d’os, venu
du coude peut-être, ou du plat de la main,
ou du poing plein d’angles & de phalanges ,
falaises &
un pouce attrapé à l’intérieur ; quoiqu’il
en soit un bruit suffisamment abominable &
insoumis pour te hisser hors du sommeil en
moins d’une nanoseconde. La douleur est là
qui te tire vers le bas, hameçon poinçonné
à la tempe. Tu ne demandes pas qui c’est &
tu ne demandes pas pourquoi. Tu te lèves &
tu enfiles mécaniquement quelque chose, un
pantalon, des Adidas sans les lacets. Tout
est noir & pilonné de salive luminescente,
ce sont les veilleuses de la technologie à
la sauce impressionniste. À la porte c’est
une collègue & tu lui dis, qu’est-ce qu’on
a ? Elle a une voix enrouée & elle sent le
début ou la fin de sa garde & elle dit, on
a amené le médecin du secteur de Morievo :
il s’est tiré une balle. La nuit noire est
soudainement devenue blanche & elle coule.



On te réveille en plein milieu de la nuit pour t’annoncer que Poliakov vient d’être admis. Il s’est tiré une balle.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « Morphine » (Livre de Poche), P. 114

°