Accueil > Morphine > M325

M325

38C

mercredi 19 août 2015, par Guillaume Vissac

Anna m’a demandé comment je me sentais
& je ne sais plus ce que j’ai répondu.
Elle me dit que c’est la première fois
que je n’ai pas l’air maussade, ah bon
peut-être, enfin en tout cas depuis ma
mutation. Je ne sais pas quoi répondre
& je réponds, moi je suis maussade ? À
l’heure qu’il était il y avait presque
personne. Peu de patients aujourd’hui.
Elle me dit, oui, très. Ça l’étonne en
fait que je sois silencieux... Mais je
suis fait comme ça, je lui dis. Enfin,
ça n’a pas beaucoup d’importance... Le
truc, c’est que c’est un mensonge. Car
elle est fausse cette phrase : je suis
fait comme ça
. Je ne lui ai pas parlé,
non, je ne lui ai rien dit de mon truc
personnel, de mon passé, de ce que les
autres ont appelé mon drame... Mon cul
oui... Drame c’est pour les telenovela
vietnamiennes que me crache l’écran du
vieux poste, dans le salon du logement
de fonction. Quelle merde. La nuit est
là déjà. La nuit tombe tôt ici. Ici je
suis seul. La douleur de l’autre jour,
elle est revenue, mais moins forte, là
derrière le sternum. Comme la pression
d’un ongle sur de l’os... Craignant un
reboot de la crise, un come back de la
douleur, je me suis moi-même injecté à
l’aveugle la morphine. Très peu... 1cg
pas plus. La douleur a disparu dans la
seconde. Mais heureusement qu’Anna est
partie en laissant le flacon intact...


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M325 , version 2 (19 août 2015)

Anna m’a demandé comment je me sentais
& je ne sais plus ce que j’ai répondu.
Elle me dit que c’est la première fois
que je n’ai pas l’air maussade, ah bon
peut-être, enfin en tout cas depuis ma
mutation. Je ne sais pas quoi répondre
& je réponds, moi je suis maussade ? À
l’heure qu’il était il y avait presque
personne. Peu de patients aujourd’hui.
Elle me dit, oui, très. Ça l’étonne en
fait que je sois silencieux... Mais je
suis fait fais comme ça, je lui dis. Enfin,
ça n’a pas beaucoup d’importance... Le
truc, c’est que c’est un mensonge. Car
elle est fausse cette phrase : je suis
fait fais comme ça
. Je ne lui ai pas parlé,
non, je ne lui ai rien dit de mon truc
personnel, de mon passé, de ce que les
autres ont appelé mon drame... Mon cul
oui... Drame c’est pour les telenovela
vietnamiennes que me crache l’écran du
vieux poste, dans le salon du logement
de fonction. Quelle merde. La nuit est
là déjà. La nuit tombe tôt ici. Ici je
suis seul. La douleur de l’autre jour,
elle est revenue, mais moins forte, là
derrière le sternum. Comme la pression
d’un ongle sur de l’os... Craignant un
reboot de la crise, un come back de la
douleur, je me suis moi-même injecté à
l’aveugle la morphine. Très peu... 1cg
pas plus. La douleur a disparu dans la
seconde. Mais heureusement qu’Anna est
partie en laissant le flacon intact...

Cf. Récits d’un jeune médecin, « Morphine » (Livre de Poche), P. 120-121 . 120



Blog de Poliakov au 16 février.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « Morphine » (Livre de Poche), P. 120-121.

°