Accueil > Morphine > M35

M35

44C

samedi 1er novembre 2014, par Guillaume Vissac

Les complices de l’assassin arrivent. On dit
à l’assassin, je ne savais pas qu’on pouvait
te blesser, il devait être fort. L’assassin,
en nettoyant la lame de son katana, la gorge
monotone, lui répond que non. Tenace, il dit
enfin, son sabre mis dans son fourreau. Puis
l’assassin disparaît, laissant aux autres le
soin de disposer du corps, une fleur mise au
milieu de son dos, entre ses omoplates. Il y
a du silence & de la poisse. La vue aérienne
montre des toits englués dans la nuit noire.


<  -  >
{Révisions}
Aucune révision


Les complices arrivent. « Il devait être fort. » « Non. » L’assassin disparaît.


°

Notes


Interlude #1, Battōsai l’assassin (人斬り抜刀斎)

°