Accueil > Morphine > M51

M51

44C

lundi 17 novembre 2014, par Guillaume Vissac

Tu poursuis la lecture... Oui tu poursuis la
la lecture, & ce malgré les lignes noires là
où tes yeux se heurtent & se marchent dessus
& ça te tire dans la matière blanche & ça te
tire dans la matière noire également. Enfin,
ils tourbillonnent devant toi, ces mots, ces
passages épouvantables. À pieds joints voilà
qu’ils te sautent sur les yeux. ’Vu le grand
danger menaçant de rupture...’ ’Les versions
interne & combinée sont des opérations assez
périlleuses & qui doivent être rangées parmi
les opérations les plus dangereuses pour une
mère...’ ’Chaque heure de retard accentue le
danger...’ Assez. Tout est embrouillé. Tout,
tout est dur & tout fait mal. Tout t’abrase.


<  -  >
{Révisions}

2 révisions

M51 , version 3 (18 novembre 2014)

Tu poursuis la lecture... Oui tu poursuis la
la lecture, & ce malgré les lignes noires là
où tes yeux se heurtent & se marchent dessus
& ça te tire dans la matière blanche & ça te
tire dans la matière noire également. Enfin,
ils tourbillonnent devant toi, ces mots, ces
passages épouvantables. À pieds joints voilà
qu’ils te sautent sur les yeux. ’Vu le grand
danger menaçant de rupture...’ ’Les versions
interne & combinée sont des opérations assez
périlleuses & qui doivent être rangées parmi
les opérations les plus dangereuses pour une
mère...’ ’Chaque heure de retard accentue le
danger...’ Assez. Tout est embrouillé. Tout,
tout est dur & tout fait mal. Tout t’abrase.

M51 , version 2 (17 novembre 2014)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Tu poursuis la lecture... Oui tu poursuis la
la lecture, & ce malgré les lignes noires là
où tes yeux se heurtent & se marchent dessus
&
ça qui te tire dans la matière blanche & ça te
tire dans la matière noire également . Enfin,
ils tourbillonnent devant toi, ces mots, ces
passages épouvantables.
À pieds joints voilà
qu’ils te sautent sur les yeux.
’Vu le grand
danger menaçant de rupture...
’ ’Les versions
interne & combinée sont des opérations assez
périlleuses & qui doivent être rangées parmi
les opérations les plus dangereuses pour une
mère...
’ ’Chaque heure de retard accentue le
danger...
’ Assez. Tout est embrouillé. Tout,
tout est dur & tout fait mal.
Tout t’abrase.

Cf. Récits d’un jeune médecin (Livre de Poche), P. 30 29



Le Google obstétrique encore.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin (Livre de Poche), P. 30

°