Accueil > Morphine > M59

M59

44C

mardi 25 novembre 2014, par Guillaume Vissac

Ana te regarde, étonnée, l’un de ses yeux de
travers, sur la tranche, comme un animal aux
globes excentrés. Elle dit, quel est le pire
truc qui pourrait arriver maintenant ? Tu as
de la sciure de mots dans la bouche, c’est à
plat sur ta langue & c’est pâteux surtout. À
la place de cette pâte, tu as ces paroles au
plus profond de la gorge : je ne me souviens
plus si je l’ai blessée ou non pendant cette
opération... Voilà ce qui te prend le coeur.
Voilà ce qui y met les doigts & touille avec
les ongles. Voilà ce qui lance, ce qui geint
dans ta cage thoracique & fait siffler toute
ta respiration, comme si tu n’avais pas plus
d’un seul poumon dans le corps. Tu sais bien
peu de choses là-dessus & tes connaissances,
dans le champ obstétricien, sont si floues &
si fragmentaires ! Alors quoi ? Une rupture,
une explosion de l’utérus ? Oui mais comment
ça se manifeste une rupture de l’utérus ? On
la remarque de suite ou plus tard ? Quel est
le goût ou l’odeur ou la forme d’une rupture
de l’utérus ? Non ! Tu dis, non. Il est hors
de question de verser dans cette voie. Mieux
vaut ne pas penser à rien de tout ça. Ne pas
dire & ne pas l’effleurer du regard. Jamais.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M59 , version 2 (25 novembre 2014)

Quel est le pire truc qui pourrait arriver maintenant ? Tant de tant de choses...

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Ana te regarde, étonnée, l’un de ses yeux de
travers, sur la tranche, comme un animal aux
globes excentrés. Elle dit, quel est le pire
truc qui pourrait arriver maintenant ? Tu as
de la sciure de mots dans la bouche, c’est à
plat sur ta langue & c’est pâteux surtout partout . À
la place de cette pâte, tu as ces paroles au
plus profond de la gorge : je ne me souviens
plus si je l’ai blessée ou non pendant cette
opération... Voilà ce qui te prend le coeur.
Voilà ce qui y met les doigts & touille avec
les ongles. Voilà ce qui lance, ce qui geint
dans ta cage thoracique & fait siffler toute
ta respiration, comme si tu n’avais pas plus
d’un seul poumon dans le corps. Tu sais bien
peu de choses là-dessus & tes connaissances,
dans le champ obstétricien, sont si floues &
si fragmentaires ! Alors quoi ? Une rupture,
une explosion de l’utérus  ? Oui mais comment
ça se manifeste une rupture de l’utérus ?
On
la remarque de suite ou plus tard ?
Quel est
le goût ou l’odeur ou la forme d’une rupture
de l’utérus ?
Non ! Tu dis, non. Il est hors
de question de verser dans cette voie.
Mieux
vaut ne pas penser à rien de tout ça.
Ne pas
dire & ne pas l’effleurer du regard.
Jamais.



Quel est le pire truc qui pourrait arriver maintenant ? Tant de tant de choses...


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin (Livre de Poche), P. 33

°