Accueil > Morphine > M78

M78

44C

dimanche 14 décembre 2014, par Guillaume Vissac

Toujours cette phobie de l’hernie étranglée.
Tu as reçu ton diplôme il y a 48 jours & une
mention dit excellent. Mais la mention c’est
une chose, une hernie étranglée c’en est une
autre. Tu n’as vu qu’une seule fois un homme
opérer une hernie étranglée. Il opérait. Toi
tu étais assis dans l’amphithéâtre vide &...
C’est tout. La sueur décongèle tes vertèbres
au seul son que provoquent les articulations
de ces lettres & syllabes, hernie étranglée.
Chaque soirée tu la passes dans la même pose
& posture : l’organisme plein de thé chaud &
des schémas techniques & humains piqués dans
des wikis sans nom ou au silo copyrighté des
Googloïdes. Dans l’autre main, 18 volumes de
chirurgie pratique augmentée différents. Ton
pouls a ralenti. Tu as râlé, fumé, bu du thé
froid dans le noir &, finalement, le sommeil
t’a empoigné la gorge & a commencé à serrer.


<  -  >
{Révisions}

1 révision

M78 , version 2 (14 décembre 2014)

La phobie de l’hernie étranglée. La position nocturne, enseveli sous la doxa médicale. Puis, fatalement, le sommeil.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Toujours cette phobie de l’hernie étranglée.
Tu as reçu ton diplôme il y a 48 jours & une
mention dit excellent. Mais la mention c’est
une chose, une hernie étranglée c’en est une
autre. Tu n’as vu qu’une seule fois un homme
opérer une hernie étranglée. Il opérait. Toi
tu étais assis dans l’amphithéâtre cet amphithéâtre vide &...
...
C’est tout. La sueur décongèle tes vertèbres
au seul son que provoquent les articulations
de ces ses lettres & syllabes, hernie étranglée.
Chaque soirée tu la passes dans la même pose
& posture : l’organisme plein de thé chaud &
des schémas techniques & humains piqués dans
des wikis sans nom ou au silo copyrighté des
Googloïdes. Dans l’autre main, 18 volumes de
chirurgie pratique augmentée différents. Ton
pouls a ralenti. Tu as râlé, fumé, bu du thé
froid dans le noir &, finalement, le sommeil
t’a empoigné la gorge & a commencé à serrer.



La phobie de l’hernie étranglée. La position nocturne, enseveli sous la doxa médicale. Puis, fatalement, le sommeil.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin, « Un gosier en acier » (Livre de Poche), P. 34

°