Accueil > Morphine > M8

M8

44C

dimanche 5 octobre 2014, par Guillaume Vissac

Tu n’es ni bien droit ni le dos plat ni rien
de tout ça non. Voilà comment tu es : assis,
plié en 2, assis en boxer & chaussettes, les
cheveux & la nuque emmêlés, une serviette de
toilette sur tes rognures d’épaules, t-shirt
au corps collé, les mains jetées dans le feu
furieux comme un adorateur de la pyromanie &
tu tournes l’oeil. C’est une cuisine. Le feu
furieux, c’est la flamme bleue du gaz Total.
On a posé tes chaussures à l’envers, semelle
renversée, sur un évier en zinc. Tout contre
elles un poulet congelé décongèle. Imprimé à
la surface de l’emballage plastique la poule
est en vie, elle a le cou en sang & sa plume
est colorée. Dans son oeil blanc ouvert il y
a l’image, renversée, du photographe pendant
la séance de shooting. Ça s’appelle le passé
visuel, paraît-il. Juste avant de te trouver
pétrifié dans ta propre sueur on t’a demandé
ton avis sur la nourriture, on t’a montré le
poulet surgelé, on t’a donné des noms, posés
sur des visages cubistes & on a pris quelque
chose sur ton dos, on t’a donné un bol ou un
mug rempli de liquide chaud, tu as mélangé &
malaxé ces noms dans ta tête pour muscler ta
mémoire & puis pour avoir l’air respectable.


<  -  >
{Révisions}

2 révisions

M8 , version 3 (6 octobre 2014)

Tu n’es ni bien droit ni le dos plat ni rien
de tout ça non. Voilà comment tu es : assis,
plié en 2, assis en boxer & chaussettes, les
cheveux & la nuque emmêlés, une serviette de
toilette sur tes rognures d’épaules, t-shirt
au corps collé, les mains jetées dans le feu
furieux comme un adorateur de la pyromanie &
tu tournes l’oeil. C’est une cuisine. Le feu
furieux, c’est la flamme bleue du gaz Total.
On a posé tes chaussures à l’envers, semelle
renversée, sur un évier en zinc. Tout contre
elles un poulet congelé décongèle. Imprimé à
la surface de l’emballage plastique la poule
est en vie, elle a le cou en sang & sa plume
est colorée. Dans son oeil blanc ouvert il y
a l’image, renversée, du photographe pendant
la séance de shooting. Ça s’appelle le passé
visuel, paraît-il. Juste avant de te trouver
pétrifié dans ta propre sueur on t’a demandé
ton avis sur la nourriture, on t’a montré le
poulet surgelé, on t’a donné des noms, posés
sur des visages cubistes & on a pris quelque
chose sur ton dos, on t’a donné un bol ou un
mug rempli de liquide chaud, tu as mélangé &
malaxé ces noms dans ta tête pour muscler ta
la
mémoire & puis pour avoir l’air respectable.

M8 , version 2 (5 octobre 2014)

Tu n’es ni bien droit ni le dos plat ni rien
de tout ça non. Voilà comment tu es : assis,
plié en 2, assis en boxer & chaussettes, les
cheveux & la nuque emmêlés, une serviette de
toilette sur tes rognures d’épaules, t-shirt
au corps collé, les mains jetées dans le feu
furieux comme un adorateur de la pyromanie &
tu tournes l’oeil. C’est une cuisine. Le feu
furieux, c’est la flamme bleue du gaz Total.
On a posé tes chaussures à l’envers, semelle
renversée, sur un évier en zinc. Tout contre
elles un poulet congelé décongèle. Imprimé à
la surface de l’emballage plastique la poule
est en vie, elle a le cou en sang & sa plume
est colorée. Dans son oeil blanc ouvert il y
a l’image, renversée, du photographe pendant
la séance de shooting. Ça s’appelle le passé
visuel, paraît-il.
Juste avant Avant de te trouver
retrouver
pétrifié dans ta propre sueur on t’a demandé
ton avis sur la nourriture, on t’a montré le
poulet surgelé, on t’a donné des noms, posés
sur des visages cubistes & on a pris quelque
chose sur ton dos, on t’a donné un bol ou un
mug rempli de liquide chaud, tu as mélangé &
malaxé ces noms dans ta tête pour muscler la
mémoire & puis pour avoir l’air respectable.

Assis en boxer & chaussettes hypnotisé par le gaz. Un poulet en plastique décongèle. Des visages & des noms défilaient, tu dois les retenir.



Assis en boxer & chaussettes hypnotisé par le gaz. Un poulet en plastique décongèle. Des visages & des noms défilaient, tu dois les retenir.


°

Notes


Cf. Récits d’un jeune médecin (Livre de Poche), P. 11

°