Accueil > Roadtrip > RT2

RT2

53c

mardi 3 décembre 2013, par Guillaume Vissac

Tu es allongé avec cette fille (l’asperge). - Dis-moi
c’est quoi ton nom ? Le couvre-lit synthétique est un
peu collant quelque part. C’est un hôtel d’ambiance &
d’atmosphère autoroutières. Elle te regarde & elle ne
te regarde pas. Ca dépend. Elle fume avec ses doigts.
— Ils sont où les 2 autres ? Elle te regarde, regarde
pas, toute sa tête posée sur ses deux coudes pliés. A
l’occasion elle fait craquer les articulations de ses
orteils longs. Elle est allongée sur le ventre, ses 2
jambes pliées aux genoux. – Ils ont la chambre 404 au
bout du couloir, elle te dit. – Ils niquent ? – Je ne
sais pas. Elle prononce les syllabes & la négation en
entier, ce qui doit vouloir dire qu’elle est sérieuse
dans sa tête. – & nous, on nique ? Elle pouffe. De la
fumée sort de son nez. – Pas en ce moment. – Non, pas
en ce moment, tu répètes. L’éclairage jaune au dehors
est huileux, il rentre dans la chambre par la fenêtre
close. - C’est quoi ton nom ? Ses doigts rallument la
cigarette. Elle est debout. Elle fait craquer orteils
& cartilages du pied en marchant dessus. - Je te l’ai
dit, elle te dit. C’est Ceština, elle te dit. - C’est
beau. Elle fume. - C’est ton vrai nom réel ? Elle est
de nouveau allongée. - C’est ce qu’il y a d’écrit sur
ma carte d’identité en tout cas... Tu débarques. - Tu
as une carte d’identité ? - Hmm. Ça veut dire oui. Tu
te mets à te passer les mains sur le corps & à palper
tes couches textiles & dermiques en quête de quelques
pièces du même type. - Où elle est ma putain de carte
à moi ? Ça se trouve où ? Elle a des pupilles dans le
fond de ses yeux, elle te regarde. Tu ne parviens pas
à atterrir. Ça fait combien de temps que tu as quitté
la voiture ? Depuis combien de temps es-tu réveillé ?
On a dormi ici ? Elle fait signe que non. - Mais on
va dormir ici ? Elle fait signe que oui. - On a niqué
déjà ? Ses pupilles montent dans ses humeurs comme un
poisson à la surface de l’eau de son aquarium pour le
repas chimique happé aux doigts de l’homme. Ça picote
au niveau des empreintes digitales & ça chatouille un
peu avant que le poisson redescende en eaux troubles.


<  - 
{Révisions}

1 révision

RT2 , version 2 (26 avril 2014)

Tu es allongé avec cette fille (l’asperge). - Dis-moi
c’est quoi ton nom ? Le couvre-lit synthétique est un
peu collant quelque part. C’est un hôtel d’ambiance &
d’atmosphère autoroutières. Elle te regarde & elle ne
te regarde pas. Ca dépend. Elle fume avec ses doigts.
— Ils sont où les 2 autres ? Elle te regarde, regarde
pas, toute sa tête posée sur ses deux coudes pliés. A
l’occasion elle fait craquer les articulations de ses
orteils longs. Elle est allongée sur le ventre, ses 2
jambes pliées aux genoux. – Ils ont la chambre 404 au
bout du couloir, elle te dit. – Ils niquent ? – Je ne
sais pas. Elle prononce les syllabes & la négation en
entier, ce qui doit vouloir dire qu’elle est sérieuse
dans sa tête. – & nous, on nique ? Elle pouffe. De la
fumée sort de son nez. – Pas en ce moment. – Non, pas
en ce moment, tu répètes. L’éclairage jaune au dehors
est huileux, il rentre dans la chambre par la fenêtre
close. - C’est quoi ton nom ? Ses doigts rallument la
cigarette. Elle est debout. Elle fait craquer orteils
& cartilages du pied en marchant dessus. - Je te l’ai
dit, elle te dit. C’est Ceština, elle te dit. - C’est
beau. Elle fume. - C’est ton vrai nom réel ? Elle est
de nouveau allongée. - C’est ce qu’il y a d’écrit sur
ma carte d’identité en tout cas... Tu débarques. - Tu
as une carte d’identité ? - Hmm. Ça veut dire oui. Tu
te mets à te passer les mains sur le corps & à palper
tes couches textiles & dermiques en quête de quelques
pièces du même type. - Où elle est ma putain de carte
à moi ? Ça se trouve où ? Elle a des pupilles dans le
fond de ses yeux, elle te regarde. Tu ne parviens pas
à atterrir. Ça fait combien de temps que tu as quitté
la voiture ? Depuis combien de temps es-tu réveillé ?
On a dormi ici ? Elle fait signe que non. - Mais on
va dormir ici ? Elle fait signe que oui. - On a niqué
déjà ? Ses pupilles montent dans ses humeurs comme un
poisson à la surface de l’eau de son aquarium pour le
repas chimique happé aux doigts de l’homme. Ça picote
au niveau des empreintes digitales & ça chatouille un
peu avant que le poisson redescende en eaux troubles.




°

Notes


°