ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse deux-cent-soixante-et-un

La phrase originale

He stood up, gravely ungirdled and disrobed himself of his gown, saying
resignedly :
—Mulligan is stripped of his garments.
He emptied his pockets on to the table.
—There’s your snotrag, he said.

Il se lève
pompeux se débarrasse de son peignoir ouvert [1]
puis il dit
résigné :
— Le Mulligan est dépouillé de ses fringues.
Il vide ses poches sur la table.
— Le voilà ton tire-morve
qu’il lui dit.

Progression : 1.83%

Guillaume Vissac / 23 octobre 2012 / Ulysse par jour
James Joyce

Notes

[1Celui que porte Mulligan depuis le quasi’ncipit qu’est Ulysse deux.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |