ULYSSE PAR JOUR A DEMENAGE >>

-1 / +1

#Ulysse deux-cent-quatre-vingt-onze

La phrase originale

Buck Mulligan at once put on a blithe broadly smiling face. He looked
at them, his wellshaped mouth open happily, his eyes, from which he
had suddenly withdrawn all shrewd sense, blinking with mad gaiety.

Soudain Buck Mulligan enfile une de ses têtes affables.
Il les regarde
sa bouche pulpeuse gaiement ouverte
ses yeux
au fond soudain dénués de tout sens
ont le bonheur épileptique [1].

Progression : 2.09%

Guillaume Vissac / 22 novembre 2012 / Ulysse par jour
James Joyce - Traduire

Notes

[1Deux autres versions possibles pour ce dernier vers : éclaboussés de joie stroboscopique et épileptiques & dingues de joie.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?


Livres


- -

- - - -



-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |