061116


BAT pour un texte intitulé « perdu » à paraître dans le numéro un de La Piscine très bientôt. Forme des mots, formes des formes. Je n’avais pas oublié ce texte mais. Il a pris d’autres espaces. J’aime beaucoup ce qu’ils ont fait de la mise en page. Un peu plus loin cette page issue du livre 78 moins 39 de Corinne, paru cette année chez Louise Bottu.

Quand j’aurai dit non non m’apparaîtra comme le meilleur des mots, non sera un nom pour moi (ceci n’est pas un jeu), je sais, je sais que non n’est pas un nom mais c’est un nom pour moi, c’est le nom de mes frontières le nom de ma peau c’est ma deuxième peau, c’est un génie je n’ai pas de dieu, non me fait qui je suis, fille du non je suis, avec non je respire, oui ne fait rien de tel pour moi et oui ne veut pas tant dire, oui feint d’être bon mais oui ment la plupart du temps oui est un mensonge, et ne se soucie pas que je respire, se fout que j’étouffe, n’entend rien ne voit rien, oui n’est qu’un caillou craché dans l’eau, rejoint au fond du lac d’autres cailloux, quand non brille dans ma bouche, me fait écho ne me quitte pas lave ma peau, chante, fait chanter par à-coups ma cervelle de chiot.

Plus loin autre passage qui m’éclaire autrement mais celui-là qui se présente à moi non pas comme une énigme mais comme une réponse, à moi-même, une solution, à moi-même, les mots des autres sauraient être cela ? C’est le nom de mes frontières. Des romans courts comme La petite lumière, ou récemment L’Anticorps, ou plus loin Allegra, El Ultimo Lector : c’est dans cette énergie que j’aimerais puiser, dans cette nécessité d’une bascule infime. Un réel désir de faire, défaire, dans le champ narratif, de façon ciselée, très fine. Temps lent. Sueur séchée. Shooting de chiens au magasin animalier de Bercy Village. Tony Duvert [1] : je me ressemblais de temps en temps c’est ce qui rend heureux.

12 décembre 2016
par Guillaume Vissac
Journal
#Corinne Lovera Vitali #Paris #Tony Duvert

[1Paysage de fantaisie, Minuit, P.11.

<  -  >

Partager

Révisions

6 révisions

061116, version 7 (12 décembre 2016)

Paris, Corinne Lovera Vitali, Tony Duvert
BAT pour un texte intitulé « perdu » à paraître dans le numéro un de [La Piscine->https://revuelapiscine La Piscine bientôt .com] très bientôt. Forme des mots, formes des formes. Je n’avais pas oublié ce texte mais. Il a pris d’autres espaces. J’aime beaucoup ce qu’ils ont fait de la mise en page. Un peu plus loin cette page issue du livre [78 78 moins 39->http://corinne-lovera-vitali 39 de Corinne , paru cette année chez Louise Bottu .net/2016/06/78-moins-39/] de [Corinne->http://corinne-lovera-vitali.net/], paru cette année chez [Louise Bottu->http://www.louisebottu.com].

061116, version 6 (11 décembre 2016)

061116, version 5 (13 novembre 2016)

BAT pour un texte intitulé « perdu » à paraître dans le numéro un de La Piscine très bientôt. Forme des mots, formes des formes. Je n’avais pas oublié ce texte mais. Il a pris d’autres espaces. J’aime beaucoup ce qu’ils ont fait de la mise en page. Un peu plus loin cette page issue du livre 78 moins 39 de Corinne, paru cette année chez Louise Bottu.

061116, version 4 (6 novembre 2016)

Plus loin autre passage qui m’éclaire autrement mais celui-là qui se présente à moi non pas comme une énigme mais comme une réponse, à moi-même, une solution, à moi-même, les mots des autres sauraient être cela ? C’est le nom de mes frontières. Des romans courts comme La petite lumière, ou récemment L’Anticorps, ou plus loin Allegra, El Ultimo Lector : c’est dans cette énergie que j’aimerais puiser, dans cette nécessité d’une bascule lente ou infime. Un réel désir de faire, défaire, dans le champ narratif ainsi, de façon ciselée, très fine. Temps lent. Sueur séchée. Shooting de chiens au magasin animalier de Bercy Village. Tony Duvert [1]  : je me ressemblais de temps en temps c’est ce qui rend heureux.

[1Paysage de fantaisie, Minuit, P.11.

061116, version 3 (6 novembre 2016)

BAT pour un texte intitulé « perdu » à paraître dans le numéro un de La Piscine très bientôt. Forme des mots, formes des formes. Je n’avais pas oublié ce texte mais. Il a pris d’autres espaces. Un peu plus loin cette page issue du livre 78 moins 39 de Corinne, paru cette année chez Louise Bottu.

<blockquote>

Quand j’aurai dit non non m’apparaîtra comme le meilleur des mots, non sera un nom pour moi (ceci n’est pas un jeu), je sais, je sais que non n’est pas un nom mais c’est un nom pour moi, c’est le nom de mes frontières le nom de ma peau c’est ma deuxième peau, c’est un génie je n’ai pas de dieu, non me fait qui je suis, fille du non je suis, avec non je respire, oui ne fait rien de tel pour moi et oui ne veut pas tant dire, oui feint d’être bon mais oui ment la plupart du temps oui est un mensonge, et ne se soucie pas que je respire, se fout que j’étouffe, n’entend rien ne voit rien, oui n’est qu’un caillou craché dans l’eau, rejoint au fond du lac d’autres cailloux, quand non brille dans ma bouche, me fait écho ne me quitte pas lave ma peau, chante, fait chanter par à-coups ma cervelle de chiot.

</blockquote>

Plus loin autre passage qui m’éclaire autrement mais celui-là qui se présente à moi non pas comme une énigme mais comme une réponse, à moi-même, une solution, à moi-même, les mots des autres sauraient être cela ? C’est le nom de mes frontières. Des romans courts comme La petite lumière, ou récemment L’Anticorps, ou plus loin Allegra, El Ultimo Lector : c’est dans cette énergie que j’aimerais puiser, dans cette nécessité d’une bascule lente ou infime. Un réel désir de faire, défaire, dans le champ narratif ainsi, de façon ciselée, très fine.

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |