120618


Les épreuves du Chien ressemblent à un grand livre unique en A3, plein de collages et de papiers mâchés. Quand tu l’ouvres c’est un film qui se joue, ici, entre les pages quoi, ou plutôt, non, une série de petits films dans le film alors ça ne commence jamais et c’est plein de ces notes de bas de page (pourquoi en ai-je mis autant ?). Après la fin du marché, et la journée de repos hier (c’est comme dans un grand Tour cette histoire de marché), il faut encore ranger les livres, vérifier les stocks, noter où est quel titre afin, plus tard, de ne pas perdre son temps à tout chercher. Je me sens, dans ma gestion de l’espace, des quantités disséminées ici et là aux quatre coins de l’appartement, plus mobile, plus léger : léger de ce qu’on a vendu mais aussi, bien sûr, de ce qu’on a vécu. Il y aura 593 mots pour Eff qui auraient tout aussi bien pu n’être jamais écrits nulle part. Sauf peut-être, au détour de cette phrase, ces mots, je suis ce que je vois chez d’autres. Faudra s’en satisfaire.

<  -  >

Partager

Révisions

5 révisions

120618, version 6 (14 juillet 2018)

jpg/img_20180612_152924_467.jpg
Publie.net, Amy Hempel, Rêve
Les épreuves du [Chien->http://fuirestunepulsion.net/IMG/jpg/36489164_1916364835080580_5847284973467336704_n.jpg] ressemblent Les épreuves du Chien ressemblent à un grand livre unique en A3, plein de collages et de papiers mâchés. Quand tu l’ouvres c’est un film qui se joue , ici , lance entre les pages quoi , ou plutôt, non, une série de petits films dans le film alors ça ne commence jamais et c’est plein de ces notes de bas de page (pourquoi en ai-je mis autant tant de ça là-dedans ?). Après la fin du [marché->http://www.marche-poesie.com], et la journée de repos hier (c’est comme dans un grand Tour cette histoire de [marché->http://www.marche-poesie.com]Après la fin du marché , et la journée de repos hier ( c’est comme dans un grand Tour cette histoire de marché ), il faut encore ranger les livres, vérifier les stocks, noter où est quel titre afin, plus tard, de ne pas perdre son temps à tout chercher rechercher . Je me sens, dans ma gestion de l’espace, des quantités disséminées ici et là aux quatre coins de l’appartement, plus mobile, plus léger : ( léger de ce qu’on a vendu mais aussi, bien sûr, de ce qu’on a vécu. ). Il y aura 593 mots pour Eff qui auraient tout aussi bien pu n’être jamais écrits nulle part. Sauf peut-être, au détour de cette phrase, ces mots, je suis ce que je vois chez d’autres. Faudra s’en satisfaire.

120618, version 5 (8 juillet 2018)

Les épreuves du Chien ressemblent à un grand livre unique en A3, plein de collages et de papiers mâchés. Quand tu l’ouvres c’est un film qui se lance entre les pages, ou plutôt, non, une série de petits films dans le film alors ça ne commence jamais et c’est plein de notes de bas de page (pourquoi ai-je mis tant de ça là-dedans ?). Après la fin du marché, et la journée de repos hier (c’est comme dans un grand Tour cette histoire de marché), il faut encore ranger les livres, vérifier les stocks, noter où est quel titre afin, plus tard, de ne pas perdre son temps à tout rechercher. Je me sens, dans ma gestion de l’espace, des quantités disséminées disséminés ici et là aux quatre coins de l’appartement, plus mobile, plus léger (léger de ce qu’on a vendu mais aussi, bien sûr, de ce qu’on a vécu). Il y aura 593 mots pour Eff qui auraient tout aussi bien pu n’être jamais écrits nulle part . Sauf peut-être, au détour de cette phrase, ces mots, je suis ce que je vois chez d’autres. Faudra Et il faudra s’en satisfaire.

120618, version 4 (12 juin 2018)

Les épreuves du Chien ressemblent à un grand livre unique en A3, plein de collages et de papiers mâchés. Quand tu l’ouvres c’est un film qui se lance entre les pages, ou plutôt, non, une série de petits films dans le film alors ça ne commence jamais et c’est plein de notes de bas de page (pourquoi ai-je mis tant de ça là-dedans ?). Après la fin du marché, et la journée de repos hier (c’est comme dans un grand Tour cette histoire de marché), il faut encore ranger les livres, vérifier les stocks, noter où est quel titre afin, plus tard, de ne pas perdre son temps à tout rechercher. Je me sens, dans ma gestion de l’espace, des quantités disséminés ici et là aux quatre coins de l’appartement, plus mobile, plus léger (léger de ce qu’on a vendu mais aussi, bien sûr, de ce qu’on a vécu). Il y aura 593 mots pour Eff qui auraient tout aussi bien pu n’être jamais écrits. Sauf peut-être, au détour de cette phrase, ces mots, je suis ce que je vois chez d’autres. Et il faudra s’en satisfaire.

120618, version 3 (12 juin 2018)

Les épreuves du Chien ressemblent à un grand livre unique en A3, plein de collages et de papiers mâchés. Quand tu l’ouvres c’est un film qui se lance entre les pages, ou plutôt, non, une série de petits films dans le film alors ça ne commence jamais et c’est plein de notes de bas de page (pourquoi ai-je mis tant de ça là-dedans ?). Après la fin du marché, et la journée de repos hier (c’est comme dans un grand Tour cette histoire de marché), il faut encore ranger les livres, vérifier les stocks, noter où est quel titre afin, plus tard, de ne pas perdre son temps à tout rechercher. Je me sens, dans ma gestion de l’espace, des quantités disséminés ici et là aux quatre coins de l’appartement, plus mobile, plus léger (léger de ce qu’on a vendu mais aussi, bien sûr, de ce qu’on a vécu).

120618, version 2 (12 juin 2018)

Commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)



Livres


- -

- - - -

Projets Web


- -


-
Spip | PhpNet | Contact | Retour au sommaire | ISSN 2428-9590 |